Emissions & Itw

Pour écouter ma participation à l'émission Féminoscope, sur Idfm Enghien 98.0 avec Julie Boucher, le 15 septembre 2014, c'est sur ce lien !

 

http://christianranucci.e-monsite.com/medias/images/radio.png

Idée anti-nausées

http://www.creapharma.ch/gingembre-plante.jpg

Faire infuser 5 à 10 mn 10g (dose maximum pour une journée) de gingembre frais râpé dans 250 ml d'eau. A boire au fur et à mesure des besoins. (source : 10Lunes)

Qu'est-ce qu'un projet de naissance ?

 



« La notion de "projet de naissance" (PdN) est essentielle mais le fait de la réduire à un document est un piège. C'est d'ailleurs le "birth plan" que l'assocation AIMS combat au Royaume-Uni, pour lequel une étude a montré que les femmes qui en soumettaient un étaient moins bien traitées que les autres. Il faut saisir la nuance entre "plan" et "projet". Donc je crois que tout est à revoir dans notre manière de communiquer au public non averti au sujet des PdN. Ceux qui ont passé 6 mois sur la liste Naissance n'ont pas besoin d'un modèle de rédaction, et pour ceux qui ne connaissent rien, la copie d'un modèle après choix des options n'avance en rien... » (Bernard Bel, nov. 2006)


« Il me semble que le problème n'est pas tant qu'il y ait des modèles de PdN ou pas, mais plutôt comment les parents peuvent s'approprier ce matériel... C'est à dire que je ne pense pas que l'on puisse le copier-coller 1) sans faire l'économie d'une réflexion sur les actes médicaux et leurs effets 2) sans faire l'économie d'une réflexion sur la passif (accouchement précédent mal vécu etc.) pour justement comprendre les rouages et l'effet toboggan de la médicalisation de l'accouchement... En fait, en écrivant, je me rends compte que le public ne peut se servir directement dans la "caisse commune = le web" sans passer par la case : infos, liste de discussion, accompagnement, réflexion etc. (ce qu'on a malheureusement déjà vu avec des histoires dramatiques). Donc il me semble impossible de réduire le PdN à un document seulement. En plus ce n'est pas défini comme tel dans les rapports du ministère... où l'accent est vraiment mis sur l'aspect "d'avoir un projet" c'est à dire de s'investir ! » (Sophie Gamelin-Lavois, nov. 2006)


« Je suis entièrement de l'avis de Sophie. Lorsque des parents me demandent de les aider à mettre un PdN en place, je les incite à mettre sur papier, en vrac, avec ce qu'ils veulent et savent, leurs désirs. S'ils ne savent vraiment pas comment engager leur PdN, je leur conseille d'aller surfer sur le Web, en leur disant de se nourrir de ce qu'ils vont y lire et en ne perdant pas la vision que c'est leur PdN qu'il faut écrire et non un copié-collé. Au final, tous les PdN sur lesquels j'ai aidé les parents (surtout pour des formulations non agressives...), ont été acceptés après discussion avec l'équipe (car ça aussi, cela fait partie de l'investissement) et respectés en général. Donc, à mon sens, il faut que la définition du PdN soit assez soft (on ne peut rentrer dans les détails - et je vois bien déjà le mal que j'ai eu à faire inscrire la petite définition dans le nouveau carnet de maternité dans le groupe de travail au ministère de la santé) en ayant bien à l'esprit que c'est avec cet investissement des parents que les choses évolueront. A savoir que sur Lyon, une équipe de sage-femmes, désireuses de rendre aux parents une certaine autonomie, a demandé à l'association Bien Naître de faire passer le message (au cours des café-naissance-parents que nous organisons) aux parents de venir avec leur PdN. Ceci afin qu'elles puissent faire remonter auprès des toubibs leurs désirs de répondre aux demandes des parents - elles souhaitent ainsi s'appuyer sur les PdN pour faire évoluer la manière de voir de certains gynécologues-obstétriciens. » (Chantal Schouwey, nov/ 2006)


« Je trouve qu'il est dur de résumer une définition du PdN, surtout pour en avoir fait un atelier de deux jours,  un bouquin et un site web. Voici une proposition (qui peut aussi être améliorée...) Je suis restée dans ce qui me paraît essentiel sans délayer : Le projet de naissance permet aux futurs parents de se projeter dans le moment de l'accouchement et de l'accueil du bébé. C'est l'occasion pour eux de réfléchir à ce qu'il souhaitent, d'exprimer leurs désirs, de clarifier le contrat de soins avec le personnel médical et de le négocier (jusqu'à la dernière minute), et enfin d'être acteurs de ces moments. Il peut évoluer dans le temps, être oral ou écrit. Il est recommandé d'en faire une synthèse de quelques points essentiels à inclure dans le dossier médical. La création d'un tel projet est recommandée dans le rapport Mattéi de 2003, le plan périnatalité 2005-2007 de Douste-Blasy (sorti en 2004) et un rapport de la Haute autorité de santé (HAS) en 2005. » Sophie Gamelin-Lavois, nov. 2006)

Boite cadeau

Rechercher sur ce Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés