Conseils et lignes directrices sur l’allaitement maternel

By | September 18, 2020

L’allaitement maternel présente de nombreux avantages pour le bébé et la mère. Le lait maternel contient de nombreuses substances qui ne se retrouvent pas dans le lait de vache. De plus, il y a moins de complications liées au lait maternel qu’au lait de vache.

Il a été annoncé à maintes reprises qu’il est préférable pour les bébés d’être allaités pendant les six premiers mois, voire jusqu’à deux ans.

Alors pourquoi le lait maternel est-il si bénéfique pour le bébé ? Tout d’abord, seul le lait maternel contient des colostrums qui sont essentiels à la prise du bébé. Les laits fabriqués dans le commerce ne peuvent pas simuler le colostrum fabriqué par une mère.

Les colostrums contiennent des anticorps naturels et des immunoglobulines qui sont responsables de l’absence de maladie chez le bébé pendant les premiers mois de sa vie.

Un autre avantage du lait maternel par rapport au lait de vache est qu’il permet à la mère de faire des économies, car le lait de vache peut être cher. Le bébé peut mieux s’adapter au lait maternel.

Ses selles ne sentent pas mauvais et il n’a pas de difficulté à déféquer par rapport au lait de vache. L’allaitement maternel a également été approuvé comme l’une des méthodes de planification familiale qu’une famille peut observer.

Depuis que l’allaitement maternel a pris une telle importance, de nombreuses femmes ont été sensibilisées. Cependant, malgré cette sensibilisation, de nombreuses mères signalent encore des problèmes de sein liés à l’allaitement.

Ces problèmes sont le plus souvent associés à des techniques d’allaitement inappropriées.

Afin de réduire l’incidence des problèmes liés à l’allaitement, il est important que les mères observent les bonnes techniques d’allaitement. En fin de compte, tant la mère que le bébé tireront profit de l’observation de ces techniques.

Tout d’abord, vous devez préparer votre sein à la production de lait. Il y a différents exercices à effectuer pour préparer votre mamelon à délivrer le lait maternel à votre bébé. L’un de ces exercices consiste à pincer régulièrement le mamelon.

Ensuite, la plupart des mères ne savent pas comment garder le mamelon propre avant que le bébé ne prenne le sein pour l’allaiter. Lorsque vous prévoyez d’allaiter, vous devez éviter d’utiliser du savon sur votre mamelon. Si cela ne peut être évité, il faut essuyer votre mamelon à l’aide d’un chiffon doux trempé dans de l’eau propre pour s’assurer que votre mamelon est propre avant que votre bébé ne s’en nourrisse.

La troisième étape, et peut-être la plus importante, est de permettre à votre bébé de prendre correctement le sein. Vous saurez que votre bébé a bien pris le sein lorsque sa bouche couvrira toute l’aréole et pas seulement les tétons. Il est essentiel que votre bébé prenne correctement le sein pour qu’il puisse stimuler correctement le réflexe de descente des seins par lequel le lait descend dans les conduits et sort par le mamelon.

Pour aider votre bébé à prendre correctement le sein, vous devez utiliser son réflexe d’enracinement. Celui-ci se manifeste au cours des premiers mois de la vie. Vous stimulez la joue de votre bébé, près de sa bouche, à l’aide de votre téton, et sa tête se tournera automatiquement vers la stimulation.

Leur bouche s’ouvrira et sera prête à recevoir votre mamelon. Une fois que vous avez terminé, vous pouvez aider votre bébé à arrêter de prendre le sein en insérant un petit doigt propre dans le côté de sa bouche et en la maintenant légèrement ouverte. Votre bébé cessera de téter et vous pourrez lui retirer le mamelon.

Pour éviter les mamelons douloureux et l’engorgement des seins, vous devez surveiller la durée de succion de votre bébé à chaque mamelon. Il est généralement conseillé de passer 10 à 15 minutes par sein pour s’assurer que les seins sont complètement vidés de leur lait.

Cela permettra d’éviter l’engorgement des seins. La prochaine fois que votre bébé tétera votre sein, laissez-le téter le dernier sein qu’il a pris. Cela videra complètement le lait de ce sein avant que vous ne passiez à l’autre sein.

De nombreuses sources différentes ont été utilisées lors de la rédaction de cet article ; j’espère que vous le trouverez informatif et utile.

Il existe de nombreuses façons de planifier sa vie de mère et d’allaiter pour la première fois.

Renseignez-vous d’abord autant que possible, cela peut impliquer de lire des articles sur l’allaitement pendant votre grossesse, de consulter notre site web ; il y a une masse d’informations à ce sujet, vous saurez donc quoi faire une fois que votre bébé sera dans vos bras, d’assister à des cours prénataux et d’y apprendre ” sur l’allaitement “, ou vous pouvez même rejoindre un groupe de soutien et apprécier de vous mêler à d’autres mères qui peuvent vous donner de nombreux conseils et orientations.

Pendant la grossesse, il est très important que vous preniez bien soin de vous. Cela vous permettra d’avoir un accouchement aussi sain et sans stress que possible.

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour vous préparer à nourrir votre bébé pendant que vous êtes encore enceinte ; vous pouvez notamment vous assurer que vos seins sont préparés à l’allaitement. Il est toujours bon d’informer votre sage-femme ou votre obstétricien de toute opération du sein que vous avez pu subir, car cela pourrait influencer votre capacité à nourrir votre bébé. Vérifiez également vos mamelons pour voir s’ils sont inversés, ce qui peut présenter des difficultés au moment de la prise du sein par le bébé,

Parlez à vos amis et à votre famille de leurs expériences d’allaitement, ou participez à un groupe de soutien à l’allaitement afin de rencontrer d’autres mères qui allaitent et de discuter avec elles.

Une fois que votre bébé est né, il est important qu’il soit mis au sein immédiatement. En effet, l’instinct de tétée d’un bébé est très fort dès sa naissance. Si vous parvenez à faire en sorte que votre bébé prenne le sein au cours de ces premières minutes de vie, cela s’imprime sur lui et les expériences d’allaitement ultérieures devraient devenir beaucoup plus faciles.

La plupart des maternités vous donnent la possibilité de laisser votre bébé passer la nuit dans la même chambre que vous. C’est une bonne idée, alors assurez-vous d’en profiter. Vous aurez ainsi plus de temps pour apprendre à vous connaître et pour créer le lien mère-bébé qui est si important.

Si votre bébé dort dans la crèche, il est important que le personnel de la crèche ne nourrisse pas votre bébé avec du lait maternisé pendant que vous dormez. Insistez pour qu’à son réveil, il vous soit amené pour être nourri au sein, même si c’est en plein milieu de la nuit.

Ne vous inquiétez pas du fait que vous ne produisez pas beaucoup de lait au début, c’est normal. Le mince liquide qui se crée juste après la naissance de votre bébé est riche en nutriments et en anticorps. Il suffit à votre bébé pour qu’il soit heureux jusqu’à ce que votre lait “rentre” quelques jours après la naissance de votre bébé.

J’espère que vous avez trouvé ce qui précède utile et que vous avez une bonne expérience de l’allaitement de votre bébé.